SIGNEZ LA PETITION EN LIGNE

Sur la plage des Petites Dalles…

Faut-il laisser dégrader cet « espace remarquable », selon la loi littorale ?Faut-il laisser dégrader cet « espace remarquable », selon la loi littorale ?Faut-il laisser dégrader cet « espace remarquable », selon la loi littorale ?

Faut-il laisser dégrader cet « espace remarquable », selon la loi littorale ?

Ce hameau de pêcheurs est devenu une station balnéaire et un lieu de villégiature dès la fin du second empire. La notoriété des Petites-Dalles a bénéficié des bains de mer qu’y prenait Elisabeth d’Autriche (« Sissi ») lors de son séjour au château de Sassetot-le-Mauconduit en 1875. La plage est entretenue et surveillée pendant la saison d’été, pour le plaisir et la sécurité des baigneurs et des adeptes des sports nautiques, les Petites-Dalles étant un « spot » renommé de planche à voile. A marée basse, les enfants et les adultes peuvent s’adonner aux plaisirs de la pêche à pied sur le sable et dans les rochers. Enchâssée entre deux falaises, la plage jouit d’un panorama exceptionnel. Au coucher du soleil par beau temps, les amoureux de la mer se retrouvent sur la plage pour savourer ensemble un moment de convivialité. Pourrait-on admettre qu’un tel lieu de beauté sereine se trouve défiguré par l’interposition de dizaines d’éoliennes en mouvement venant barrer l’horizon devant le soleil couchant ?
Faut-il laisser dégrader cet « espace remarquable », selon la loi littorale ?

Comments are closed.